La Ville a annoncé qu’en raison des incertitudes liées à la crise sanitaire, les pouvoirs publics ont dû se résoudre à renoncer au marché NEO2.

La scrl NEO a été créée pour renforcer le positionnement international de Bruxelles dans le secteur MICE. C’est à ce titre qu’elle a été mandatée par la Ville et la Région pour qu’un nouveau centre de convention soit érigé sur le plateau du Heysel en vue de permettre à Bruxelles d’assumer pleinement sa vocation et son rayonnement international. En effet, rappelons que Bruxelles figure à la deuxième place mondiale et à la première place européenne comme ville de congrès. Le secteur MICE est un des secteurs économiques les plus stratégiques de la Région bruxelloise et 20 000 emplois en dépendent. Dès 2007, le PDI (Plan Développement International) fixait l’ambition de la Région bruxelloise dans le secteur MICE.

Le vendredi 16 octobre 2020, la Ville a annoncé par voie de presse qu’en raison des incertitudes liées à la crise sanitaire les pouvoirs publics avaient dû se résoudre à renoncer au marché NEO2 qui portait sur la construction d’un  centre de conventions et d’un hôtel à ériger dans l’immédiate proximité de Brussels Expo.

En effet, ni l’hôtel ni le centre de conventions ne pouvaient être adaptés aux futurs besoins du secteur MICE lourdement et structurellement impacté par la crise sanitaire. Il était impossible aux pouvoirs publics de modifier profondément le projet eu égard aux règles des marchés publics; et il eut été déraisonnable de construire un projet d’une telle ambition et d’une telle qualité qui soit insuffisamment utilisé dans le contexte actuel. Ce projet aurait été non seulement improductif pour les pouvoirs publics mais aussi pour les développeurs privés qui se sont engagés à exploiter un hôtel de 250 chambres sur le site.

Il n’en demeure pas moins que le secteur MICE reste déterminant pour Bruxelles, que le Heysel demeure un site attractif au départ duquel toute future réflexion MICE de Bruxelles sera articulée. La scrl NEO,  dotée de toutes les ressources nécessaires à la mise en œuvre des ambitions MICE de Bruxelles, demeure l’interlocuteur naturel privilégié des pouvoirs publics à cet égard. 

En toutes hypothèses, la scrl NEO continue à travailler activement à la mise en œuvre des autres composantes du programme d’investissement destiné à redessiner le plateau du Heysel. A titre d’exemple, les travaux relatifs à la voie de liaison reliant le parking C à l’avant des palais et à l’agrandissement du parc du Verregat se poursuivent, le permis relatif à la construction d’un nouveau parc des sports a récemment été octroyé, tandis que les démarches du développeur URW – dont le projet va créer environ 3.000 emplois et générer des recettes fiscales importantes pour les pouvoirs publics se poursuivent à un rythme soutenu.